Pati et toi!

on ne vit qu’une fois

Madagascar, le pays du « moramora »?! février 23, 2009

Filed under: politic — patiettoi @ 8:13

Madagascar, l’ile connue surtout pour ses richesses naturelles est aussi connue pour sa vie « moramora » se traduisant par doucement ou lentement.

Les touristes qui y viennent justifient cette expression, la plupart du temps, on croit même que ce sont eux qui ont défini Madagascar ainsi.

« Moramora », tout se passe bien,doucement, en harmonie et dans le calme. Et encore d’après eux, les Malgaches sont des individus polis, très accueillant et surtout gentils. Bref, la plupart d’entre eux pensent, croient même, qu’il est plus qu’ agréable de vivre a  Madagascar : la place, le peuple, le mode de vie!

Mais en ce moment, reposons nous la question. Est ce vraiment la définition correspondante a ce pays? Même les étrangers qui l’ont défini ainsi diront le contraire, enfin, je crois!

Il n’y a rien a cacher, le monde entier se retourne vers ce pays en ce moment. Depuis quelques semaines , tout le monde s’intéresse a Madagascar, pas pour ses richesses ni sa vie « moramora », mais pour ce dont son peuple est capable, au delà du « moramora ». Nous n’allons pas revenir sur tout ce qui vient de se passer ni sur tout ce qui vient d’être détruit ni même sur ceux qui viennent d’être tues, mais mettons un petit accent sur ce que ce pays est maintenant, sur l’image que le monde lui vient d’accorder.

Au début de l’année 2009,tout semblait marcher a merveille pour le pays, surtout sur le plan international, mais maintenant? A nous tous de répondre!

On peut alors aboutir a dire que ce mode de vie « moramora » cache quand meme quelque part tellement de chose, de sentiment de colere, de revolte, qui amenent ce peuple « moramora » a devenir son contraire, meme pire, quand il en a l’occasion!

Publicités
 

Des surprises politiques à Tana! janvier 19, 2009

Filed under: politic,social — patiettoi @ 8:24
Tags:

Depuis la mi-décembre 2008, la situation politique a commencé à se réchauffer à Madagascar, notamment à Antananarivo. Tout d’un coup, tout le monde semble être de nouveau intéressé par la politique, un domaine qui n’a plus présenté d’intérêts qu’aux experts seulement, après la situation de 2002 à Madagascar.

Mais suite au grand élément déclencheur du 13 Décembre 2008, fermeture de la station TV du Maire de Tana par l’Etat, VIVA TV, un 2002 bis est à craindre ! Jusque là, aucune affirmation ne peut être faîte, mais tout ce qu’on peut dire c’est que la situation politique devient de jour en jour plus compliquée à Tana.

De sa partie, le Maire de Tana organise de grands événements auxquels tout le monde est toujours invité. Citons en premier le grand culte œcuménique qu’il a organisé avec la Commune Urbaine d’Antananarivo, l’après midi du dimanche 11 Janvier 2009 au gymnase couvert de Mahamasina, au lieu du jardin public d’Ambohijatovo, suite au refus du préfet de la police d’Antananarivo. Un culte qui s’est quand même bien déroulé en paix. Le second événement était l’inauguration du nouveau jardin public d’Andohalo, après quelques mois de réparation, toujours par la CUA. Puis la date du 13 janvier passé, l’ultimatum annoncé par le maire de Tana pour la réouverture de la station TV VIVA, il a voulu procédé à un plus grand événement qui s’est tenu le samedi 17 Janvier 2009 au jardin public d’Ambohijatovo, qu’il a nommé ce jour là, avec toutes les personnes qui y étaient venues, « la place de la Démocratie». Ainsi, Tana a donc une nouvelle place de la Démocratie, celle qu’on appelait avant le jardin public d’Ambohijatovo, et selon les observateurs, cet événement d’inauguration de la place de la Démocratie d’Ambohijatovo est l’événement politique qui a réuni le plus de personnes à Tana, après 2002. Mais la seule chose à la quelle tout le monde ne s’attendait peut être pas ce jour là était le discours du maire d’Antananarivo, un discours qui étonnait tout le monde mais qui a été soutenu par le cri de toutes les personnes qui y étaient présents.

La réouverture immédiate de la station TV VIVA était parmi les demandes proclamées par le Maire de Tana jour du 17 Janvier, mais en réponse à cette demande, l’émétteur de cette station a été enlevé de sa place, pour ne pas dire volé, le lendemain de ce jour, le dimanche 18 Janvier. Chacun a maintenant son interprétation à chacun de ces événements, tous classés comme des surprises de la nouvelle année, mais ce qui est sûr est qu’ils en auront encore pas mal pour le reste de cette année qui vient à peine de commencer.